La Minganie, une région à découvrir


Le territoire desservi par le Centre de santé et de services sociaux de la Minganie s'étend de Sheldrake à Natashquan. Ces villages, tous situés le long du littoral et reliés par la route 138, constituent une région touristique de plus en plus fréquentée où les gens vivent particulièrement de la pêche et de l'industrie forestière. Havre-Saint-Pierre, dont l'économie repose principalement sur l'exploitation d'une mine de fer et titane, fait toutefois exception. L'Ile d'Anticosti, paradis bien connu de chasse et pêche située en face de Havre-Saint-Pierre, s'ajoute aussi à ces villages desservis par le Centre de santé de la Minganie.

Le village de Havre-Saint-Pierre constitue le point central du territoire. Il est situé à environ 950 kilomètres de Québec. On peut s'y rendre par la route et un service aérien est également assuré.  Havre-Saint-Pierre est la plus ancienne ville de la Côte-Nord. Elle a été fondée en 1857 par quelques familles venues des Iles-de-la-Madeleine. Le village compte actuellement 3 300 personnes. Il s'agit d'une population stable, avec une répartition d'âge correspondant à celle de l'ensemble du Québec.

Havre-Saint-Pierre est également le point central de l'archipel de Mingan (réserve de Parc National) maintenant reconnu pour sa faune, sa flore et sa géomorphologie très spéciales.

La principale industrie de la région est la mine de fer et titane de la Compagnie Q.I.T. Fer et Titane du Québec. Il s'agit d'un des plus gros gisements de titane à ciel ouvert au monde. Il est en exploitation depuis le début des années 50. Les autres employeurs d'importance sont le Centre de santé et de services sociaux de la Minganie, une usine de traitements de fruits de mer, la Commission Scolaire (deux écoles élémentaires et une école secondaire régionale), différents ministères fédéraux et provinciaux. La présence du Parc National de l'archipel de Mingan a favorisé depuis quelques années l'éclosion de l'industrie touristique. Le tableau de l'économie locale est complété par les services habituels (épiceries, magasins, garages, etc.) et par une petite proportion de pêcheurs commerciaux. Le niveau socio-économique à Havre-Saint-Pierre est très élevé et la vie y est agréable.